Chère lectrice, cher lecteur,

L’homme le plus riche de la planète est-il aussi…le plus idiot ?

Attention, ce n’est pas une provocation, c’est une question parfaitement sérieuse, qu’il faut poser à la lumière de déclarations effectuées par Bill Gates au sujet des plantes médicinales.

Vous savez peut-être que le célèbre milliardaire, créateur de la multinationale informatique Microsoft, a créé une fondation qui finance des projets pour « améliorer la santé des hommes et des femmes les plus démunis, ayant peu ou pas d’accès aux soins ».

C’est dans ce contexte qu’une Française, le Docteur Lucille Cornet-Vernet, a pris contact avec la fondation de Bill Gates.

Cette scientifique travaille depuis des années sur une plante médicinale hors du commun, connue depuis plus de 2000 ans en Chine, l’Artémisia annua, dont l’utilisation contre le paludisme (250 millions de personnes touchées, 445 000 décès en 2016, surtout en Afrique) obtient des résultats absolument sensationnels, à un coût très faible. Pour généraliser son utilisation, le Dr Cornet-Vernet cherchait à financer les études cliniques prouvant l’efficacité de la plante.

Mais voici ce qu’on lui a répondu :

« M. Gates ne croit pas dans le pouvoir des plantes » [1]

… Euh…« Syntax error » ?  Erreur système ?!

Non, non… Vous avez bien lu. Monsieur Bill Gates, créateur d’une entreprise qui réalise près de 100 Milliards de dollars de chiffre d’affaires, qui emploie plus de 100 000 salariés dans le monde, ne « croit pas » dans le pouvoir des plantes…

Monsieur Gates, qui parle à l’oreille de tous les chefs d’Etats de la planète, à qui il fait part de son objectif d’avoir vacciné la population du monde entier d’ici fin 2020 [2], ne « croit pas » aux plantes médicinales.

Les plantes médicinales sont donc une « croyance » !? Un peu comme la face cachée de la lune ou la présence de martiens au gouvernement ? On y croit, on y croit pas. On fait comme on veut.

Point.

Dans la série « bas de plafond », le milliardaire américain joue les poids lourds ! Car au contraire de ce qu’il raconte, les études scientifiques sont de plus en plus nombreuses, qui valident les vertus des plantes, de la phytothérapie, de l’aromathérapie ; tous les jours des chercheurs découvrent de nouvelles applications aux principes actifs contenus dans les plantes médicinales. Je pense notamment :

  • Aux perspectives inégalées offertes par de « simples plantes » aux malades souffrant de dépression (mucuna pruriens, crocus sativus), d’insomnie (griffonia, eschscholtziaI), ou d’hypertension (ylang-ylang),
  • Aux récentes études qui ont démontré l’intérêt d’une plante chinoise, l’huperzine, contre Alzheimer [3][4] ;
  • A la puissance chaque jour démontrée des huiles essentielles dans des maladies aussi invalidantes que les polyarthrites (huile de thym à thuyanol, huile de sarriette et hélichryse d’Italie) ou la dépression (l’huile essentielle de lavande vraie obtient de meilleurs résultats que le Prozac !) ;
  • Aux « plantes d’amour », la sarriette, le thym, le fenouil ou la grenade, dont la phytothérapie comprend de mieux en mieux le fonctionnement et la mise en action lorsque dans la vie de couple surviennent des problèmes de libido;

Et le curcuma contre les douleurs articulaires ? La scrofulaire noueuse en cas de lombalgie ?
Et l’hysope de l’eau (bacopa monieri) dont de nombreuses études [5][6] ont montré qu’elle améliorait la mémoire, c’est une plante ou une sucette chimique, monsieur Gates ?

Le plantain lancéolé, utile contre l’asthme et pour arrêter de fumer, la mélisse qui réduit les palpitations cardiaques [7], la verveine pour préparer au sommeil, le mélèze qui renforce votre système immunitaire…

Et la belladone, qu’on soupçonnait au moyen-âge d’être la plante qui donnait leurs pouvoirs « visionnaires » aux sorcières, capables grâce à elle de « voler », de s’extraire du monde terrestre et de parler avec le diable…

Savez-vous que les scientifiques ont découvert récemment que les  alcaloïdes présents dans la plante (atropine notamment) provoquaient effectivement des états seconds avec hallucinations, sensations de lévitation et visions effarantes…

Savez-vous, monsieur Gates qu’à l’été 2018, dans les Pyrénées, un homme de 75 ans est mort parce qu’il croyait ramasser du couscouil pour faire une salade, et qu’il l’a fait confondu avec de l’aconit, une des herbes les plus toxiques d’Europe[8]  (elle atteint tous les systèmes vitaux cardio-vasculaires et nerveux).

Mort !

J’arrête ici la liste, des dizaines de volumes ne suffiraient pas à présenter de façon exhaustive l’immense puissance chimique des plantes, et leur intérêt phénoménal pour la santé des humains – qui au passage, les utilisent pour se soigner depuis des millénaires.

La réalité, c’est qu’il n’y a pas à croire ou à ne pas croire au pouvoir des plantes médicinales.

Il n’y a qu’à le constater. Et je dirais même : l’admirer.

Alors si un homme de la trempe de Bill Gates s’autorise à ridiculiser ainsi les plantes, c’est peut-être qu’il y a autre chose

Les plantes sont une menace ? Oh que oui…

Car revenons un instant sur cette plante, l’artemisia annua (armoise annuelle) et son incroyable efficacité sur le paludisme. Si son nom vous dit quelque chose, ce n’est peut-être pas un hasard.
Il se trouve que c’est pour ses travaux sur cette plante que la chercheuse chinoise Tu Youyou s’est vue décerner…le prix Nobel de médecine 2015 !!

C’est l’artémisinine, substance active de la plante, qui est à l’origine de spectaculaires résultats contre le paludisme…mais aussi contre le cancer.

« D’autres recherches, comme celles de l’Université de Washington vont montrer que l’artémisinine peut détruire rapidement près de 30 % des cellules cancéreuses du poumon ; mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98 % des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures.[9] »

L’explication :

« Selon les résultats, « l’artémisinine arrête le facteur de transcription E2F1” et intervient dans la destruction des cellules cancéreuses du poumon. »

Depuis, de nombreuses autres expériences ont été menées sur différents cancers (prostate, intestins…), qui ont toutes prouvé que l’artémisinine combinée au fer détruit sélectivement les tumeurs cancéreuses.

Le Dr Len Saputo, spécialiste mondialement reconnu des organes, a été jusqu’à qualifier l’artémisinine de « bombe intelligente pour le cancer [10] ».

J’imagine que ça non plus, Bill Gates n’y « croit pas » ?

Hmmm….En réalité, il y a fort à parier que le milliardaire américain sait très bien ce qu’il raconte, et que s’il refuse de reconnaître le pouvoir des plantes, c’est tout simplement parce qu’il les considère comme une menace contre ses intérêts.

La fondation Gates investit en effet lourdement dans les laboratoires pharmaceutiques : 64 millions de dollars pour Sanofi, 300 millions pour GSK et le développement…d’un vaccin contre le paludisme.

Tout se comprend mieux ainsi…

La plante sauve un enfant de 5 ans !

Aujourd’hui, la médecine conventionnelle traite le paludisme avec des ACT (Artemisinin-based Combinaison Therapy), des polythérapies médicamenteuses qui associent deux molécules dérivées de l’artémisinine. Seulement ces traitements sont aujourd’hui menacés par la plante elle-même, plus efficace, et sans le moindre effet secondaire.

Le journaliste et docteur en sciences Jérémy Anso a raconté sur son blog comment des travaux conduits par une équipe du Worcester Polytechnic Institute (WPI), aux Etats-Unis [11], ont permis de sauver un groupe de 18 personnes d’une mort probable à cause d’un paludisme devenu incurable :

« De 14 mois jusqu’à 60 ans, toutes ces personnes avaient épuisé l’arsenal thérapeutique à notre disposition : l’artésunate en gélules y compris celui en intraveineuse, qui n’est rien d’autre que le traitement de la dernière chance. Mais c’était sans compter les comprimés d’Artemisia annua, qui en seulement 8 jours, ont remis sur pieds nos 18 condamnés. »

Parmi les malades, il y avait un petit garçon de 5 ans qui ne réagissait plus aux médicaments pour traiter son paludisme…

« Il a été transféré à l’hôpital avec de la fièvre, une anémie, des infections respiratoires, des convulsions, pour finir dans le coma. Quand tous les traitements de la dernière chance ont échoué, Artemisia annua a été utilisée »

5 jours de traitement à base de feuilles séchées et l’enfant était REMIS !!!  Il a pu reprendre ses activités normales le 6ème jour.

Si Bill Gates n’a pas lu cette étude, il peut la retrouver dans les notes de bas de page de cette lettre. Bonne nouvelle pour lui, elle est rédigée en anglais…Mauvaise nouvelle : on ne voit pas du tout ce qui justifierait, puisqu’on dispose d’un si puissant remède naturel, l’organisation de campagnes massives de vaccination, comme le souhaite monsieur Bill…

Une star victime…du médicament antipalu !  

Je vous parlais un peu plus haut de l’absence totale « d’effets secondaires » de l’artemisia annua contre le paludisme. C’est loin d’être le cas de la version chimique…

Demandez au chanteur Stromae ce qu’il en pense [12].

En 2015, alors qu’il était en pleine tournée en Afrique, il a été contrait d’interrompre son tour de chant à cause d’un médicament antipaludique, le Lariam, du laboratoire Roche :

« Je n’ai pas supporté mon traitement anti-paludisme, ça m’a filé des hallucinations. »

«  J’ai cru que j’avais basculé dans la folie, on m’a diagnostiqué une décompensation psychique. J’aurais pu faire une connerie, je n’étais plus moi-même. »

Aujourd’hui encore, le chanteur est victime de crises d’angoisse, et il lui est arrivé de devoir retourner d’urgence à l’hôpital !

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament s’est d’ailleurs intéressée récemment au Lariam, qu’elle ne recommande désormais aux voyageurs qu’en « dernière intention » en raison de ses effets indésirables graves (paranoïa, idées suicidaires, confusion mentale, etc. )

En attendant, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elle, préfère mettre en garde contre l’utilisation de…l’artemisia annua, notre plante efficace et non dangereuse…

En France, les autorités ont choisi…d’interdire l’artemisia à la vente, alors qu’elle est autorisée en Allemagne, en Angleterre, en Autriche ou au Luxembourg.

C’est parfaitement logique…

L’argument invoqué par l’OMS pour expliquer son choix est le « manque de preuves » au sujet de la plante.

Et c’est bien pour fournir ces preuves, pour financer des études sur l’artemisia qui attesteront de son efficacité devant la communauté scientifique que le Dr Cornet-Vernet remue ciel et terre :

«  Vingt molécules ont été identifiées, mais il y en a beaucoup d’autres et elles interfèrent les unes avec les autres. »

« Comme pour toutes les plantes, c’est la synergie entre tous les principes actifs qui rend l’Artemisia si efficace. Par exemple, l’artémisinine contenue dans la tisane est 27 fois plus absorbée que si elle est donnée pure. Cela veut dire qu’il y a des molécules dans la tisane qui aident à l’assimilation de l’artémisinine. Cette dernière n’est pas présente dans l’Artemisia afra qui, pourtant, soigne tout aussi efficacement. L’artémisinine seule ne fait pas tout. Il y a des phytostérols, une cinquantaine d’huiles essentielles, beaucoup de zinc… c’est infini !

« On mettra longtemps à comprendre comment ça marche. Et ce n’est peut-être pas si important… Après tout, on ne sait pas comment fonctionnent vraiment environ 70 % des médicaments vendus en pharmacie, mais on continue à les utiliser. L’important, c’est que ça marche et ça fait près de 2 000 ans que l’Artemisia a fait ses preuves. C’est suffisant, non ? »

Pas pour Bill Gates, en tout cas. Qui refuse de voir ses vaccins – et ses profits – se faire damer le pion par une vulgaire plante, qui est EN PLUS d’une facilité déconcertante d’emploi !

La tisane d’Artemisia se prépare avec 5 grammes de feuilles et de tiges sèches. Cela correspond à une simple poignée…On la plonge dans un litre d’eau bouillante à 100 °C et on laisse infuser 15 minutes à couvert avant de filtrer.

Ce litre de tisane doit être administré en 3 à 4 prises sur la journée. La cure est de 7 jours mais la fièvre, les courbatures et les maux de tête disparaissent dès le deuxième jour.

Et…c’est tout !

Il est évident qu’une telle simplicité ne garantit aucun revenu conséquent à Bill Gates et à ses compères, mais qu’elle est…pour des millions d’autres êtres humains, la promesse d’une guérison rapide et accessible financièrement.

Santé,

Gabriel Combris

[1] http://www.dur-a-avaler.com/artemisia-la-plante-derangeante-qui-guerit-le-paludisme/

[2] https://www.20minutes.fr/societe/2222743-20180217-bill-gates-origine-campagnes-vaccination-mondiales-refuse-vacciner-propres-enfants

[3] 1. Zangara A. The psychopharmacology of huperzine A: an alkaloid with cognitive enhancing and neuroprotective properties of interest in the treatment of Alzheimer’s disease.Pharmacol Biochem Behav. 2003 Jun;75(3):675-86.

[4]  Camps P, Munoz-Torrero D. Tacrine-huperzine A hybrids (huprines): a new class of highly potent and selective acetylcholinesterase inhibitors of interest for the treatment of Alzheimer’s disease.Mini Rev Med Chem. 2001 Jul;1(2):163-74

[5] Charles PD, Ambigapathy G, Geraldine P, Akbarsha MA,
Rajan KE. Bacopa monniera leaf extract up-regulates tryptophan hydroxylase (TPH2) and serotonin transporter (SERT) expression: implications in memory formation. J Ethnopharmacol. 2011 Mar 8;134(1):55-61.
20.

[6] Neuropsychopharmacological effects of the Ayurvedic nootro- pic Bacopa monniera Linn. (Brahmi).

[7] Alijaniha, Naseri, Afsharypuor, Fallahi, Noorbala, Mosaddegh, Faghihzadeh, Sadrai. Heart palpitation relief with Melissa officinalis leaf extract: double blind, randomized, placebo controlled trial of efficacy and safety. J Ethnopharmacol. 2015 Apr 22;164:378-84. doi: 10.1016/j.jep.2015.02.007. Epub 2015 Feb 11.

[8] https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/pyrenees-orientales/perpignan/pyrenees-orientales-1-mort-2-femmes-intoxiquees-aconit-alenya-1491875.html

[9] Michel Dogna, Cancers – Guérir hors protocoles, Editex ltd.

[10] http://breast-cancer-du-sein.com/files/Traduction-LS.pdf

[11] Elfawal, M. A., Towler, M. J., Reich, N. G., Golenbock, D., Weathers, P. J., & Rich, S. M. (2012). Dried whole plant Artemisia annua as an antimalarial therapy. PLoS One, 7(12), e52746.

[12] https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/stromae-medicament-paludisme-lariam-42674