A chaque fois qu’il recevait un patient dans son cabinet, le Dr. Jay Cohen faisait tout pour cacher son état. 

Malgré la migraine épouvantable qui l’accablait toujours plus fort, il parvenait encore à écouter ses malades. 

Mais avec les mois, les années, cela devenait presque impossible.  

Ce médecin généraliste avait essayé TOUS les types de médicaments… sans le moindre résultat.

Il souffrait énormément, sans répit.

Il était quasiment sur le point d’arrêter sa pratique quand il a fait une découverte…incroyable

Tout ce dont il avait besoin pour se débarrasser de ses migraines, c’était un simple minéral : du magnésium !

En quelques semaines de traitement, les douleurs qui le crucifiaient depuis si longtemps ont tout simplement disparu ! 

Estomaqué par sa découverte, le Dr Cohen a voulu comprendre s’il était un cas « unique » ou si ce remède extraordinaire pouvait être généralisé. 

Il a donc essayé cette molécule sur de très nombreux patients… 

Et les résultats ont été sensationnels

« Il est vrai que le magnésium m’a guéri de mes maux de tête, mais il n’est pas exagéré de dire que le magnésium m’a aussi sauvé la vie.

Il est ironique que je sois celui qui dise cela, car mon expertise de médecin a toujours été de prescrire des médicaments et non des compléments alimentaires… Jusqu’à ce que je sois gravement touché par des problèmes de santé »1.

Ave Cesar…des Minéraux ! 

Prenez un seul minéral, et vous serez guéri… 

On dirait un commandement biblique ! Presque trop beau pour être vrai. 

Pourtant l’expérience du Dr.Cohen n’est pas un cas isolé. Pour beaucoup le magnésium peut vraiment faire la différence, et pas seulement sur le mal de tête… 

Attention, rafale d’études !! Rien que ces derniers mois, les chercheurs ont montré que :

  • 300 mg de magnésium par jour pendant seulement 3 mois améliore les performances physiques de femmes âgées de plus de 60 ans – une sorte de cure de jouvence !

 

  • La prise au quotidien de 225 mg de magnésium (combiné avec du zinc et de la mélatonine), a abouti à une amélioration de tous les scores et de sommeil et de qualité de vie évalués par le Pittsburgh Sleep Quality Index : temps d’endormissement, durée du sommeil, qualité du sommeil, vigilance et vitalité pendant la journée.

 

  • 6 mois de cure de magnésium assouplit les artères de personnes obèses ou en surpoids3 – ce qui éloigne la menace de l’infarctus ou de l’AVC !

 

  • Avec 250 mg de magnésium quotidien, deux semaines suffisent à lutter contre les dépressions modestes ou modérées4 – sans les effets secondaires des anti-dépresseurs !

 

  • Son action régulatrice sur le taux de sucre dans le sang fait du magnésium un atout dans la prévention du diabète de type 2 5

 

  • 100 mg de magnésium par jour suffisent à réduire de près d’un quart le risque de crise cardiaque !6  

Une dernière étude, et après promis, j’arrête ! Mais c’est vrai qu’on oublie souvent de parler du magnésium lorsqu’il s’agit de soulager les douleurs articulaires :

Pourtant des chercheurs de l’université américaine de North Carolina viennent de mettre au jour le lien étroit entre la faible consommation de magnésium et une inflammation importante causant l’arthrose7

Bref, avec son nom d’empereur romain, le magnésium, c’est le « César » des minéraux ! 

Il intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques : ce qui veut dire qu’il ne se passe pas beaucoup de réactions chimiques dans le corps sans magnésium.

Mais surtout, le magnésium est au cœur de la production d’énergie de chacune des cellules de votre corps.

Si vous avez fait de la biologie, vous savez que nous tirons notre énergie d’une molécule nommée ATP (Adénosine-TriphosPhate).

Or cette ATP, pour être active, doit être liée à un ion magnésium (mg). 

Donc sans magnésium, pas d’ATP… et pas de production d’énergie !

Voilà pourquoi le manque de magnésium est souvent en cause dans la fatigue.

Mais c’est aussi ce qui en fait un remède capital pour guérir : 
 

« Quelle que soit la thérapie, s’il n’y a pas d’énergie dans les cellules, le patient ne pourra pas guérir, le traitement sera nettement moins efficace. »8

Et pendant ce temps, les Français continuent à manquer de magnésium

Maintenant, il y a deux façons d’interpréter ces informations : la bonne nouvelle, c’est que la science reconnaît PLUS QUE JAMAIS le rôle indispensable du magnésium, un minéral facile à trouver dans l’alimentation, et relativement peu couteux. 

La mauvaise, c’est que la carence en magnésium est extrêmement répandue aujourd’hui, en particulier chez les personnes âgées. 

Selon les estimations, c’est près de 80 % des Français dont la consommation moyenne de magnésium est inférieure à celle recommandée (entre 300 et 400 mg par jour chez l’adulte). 

La première chose à faire est donc de (re)mettre du magnésium dans son alimentation ;  

Un régime riche en fruits et légumes frais est riche en magnésium. En particulier les légumes verts, car la chlorophylle dont ils tirent leur couleur concentre un atome de magnésium en son centre.

Viennent ensuite les noix et les noisettes, les amandes, le sarrasin. La spiruline (algue) est aussi une excellente source de magnésium, (200 mg pour 100g). 

Certaines eaux minérales sont reconnues pour leur haute teneur en magnésium (Contrex, Hépar, etc.) avec le problème que le magnésium y est présent sous forme de sulfate de magnésium, souvent mal absorbé.  

D’autre part, l’alimentation ne suffit pas toujours pour fournir assez de magnésium :

De très nombreuses études publiées depuis vingt ans font état d’une dégringolade de la concentration en nutriments dans nos aliments. 

C’est ce que résume le chercher Brian Halweil, du Worldwatch Institute, avec sa célèbre formule de la « calorie vide » : grasse, sucrée, mais inutile pour la santé. 

Même dans les aliments réputés sains, les teneurs en vitamines A et C, protéines, magnésium, calcium, fer et autres minéraux ou oligo-éléments ont été divisées par 2, par 25, voire par 100… 

Cela parait à peine croyable, mais pour retrouver les qualités nutritionnelles d’un fruit ou d’un légume des années 1960, il faudrait aujourd’hui en manger une demi-cagette ! 

Choisir le bon complément de magnésium : pas facile, mais voici une astuce  

Voilà pourquoi on peut conseiller de prendre du magnésium en complément alimentaire tous les jours

Ce d’autant qu’on ne risque strictement rien à prendre un peu plus que nécessaire !

Pour choisir le bon complément de magnésium, les trois meilleures formes (meilleure assimilation et meilleur biodisponibilité) sont le malate, le citrate et le glycérophosphate.

Le malate est idéal pour les personnes fragiles ou touchées par l’ostéoporose. De plus, il ne perturbe pas le fonctionnement du système digestif comme peuvent parfois le faire d’autres formes de magnésium.

A noter également que les chercheurs ont développé une nouvelle forme de magnésium organique très intéressante, qui associe le magnésium à des substances plus ciblées.

Ainsi le bisglycinate associe le magnésium et la glycine, un acide aminé lui aussi très important pour votre santé car il intervient notamment dans la synthèse du collagène, des sels biliaires, du glutathion et de l’acétylcholine. 

Ce magnésium a l’avantage d’être très bien toléré (il n’accélère pas le transit) et très bien assimilé par l’organisme.

Il existe une formulation intéressante si vous souhaitez l’essayer et voir ses effets concrets sur votre organisme : le magnésium NutraMag B6, où le magnésium bisglycinate est enrichi avec 2 mg de vitamine B6, un nutriment qui multiplie jusqu’à deux fois sa biodisponibilité. 

Vous pouvez l’essayer sans risque, le laboratoire qui le fabrique propose une formule « satisfait ou remboursé ». 

Et alors, tels les gladiateurs qui saluaient l’empereur avec cette phrase restée célèbre (Ave, Caesar, morituri te salutant – Salut César, ceux qui vont mourir te saluent) 

…vous pourrez, vous aussi, dire :

« Ave Magnesium, qui sanus te salutant » 
 
Salut Magnésium, ceux qui vont être en bonne santé te saluent  

Enfin, vous faites ce que vous voulez. 

L’important, c’est que vous ne manquiez pas de magnésium ! 

Santé, 
Gabriel Combris

Source:
1 Jay. S. Cohen La solution magnésium contre les migraines
2 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25008857
3 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27053384
4  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28654669
5 Magnesium intake and risk of type 2 diabetes: meta-analysis of prospective cohort studiesDong JY1, Xun P, He K, Qin LQ, 2011
6 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27927203
7 Arthritis Care and Research, September 2012;64(9):1306-1311
8 https://www.sante-corps-esprit.com/important-magnesium/